Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 19:14

Les sémaphores de la marine nationale permettaient l'observation pour prévenir toute invasion marine ou attaque aérienne. La vigilance journalière s'appliquait aussi bien aux éléments terrestres ( incendie de forêts  ) que, bien naturellement, aux incidents maritimes ( navires en détresse, bateaux à la dérive). Ainsi, de fantastiques instruments d'optique ont équipé ces batiments souvent perchés sur des hauteurs vertigineuses.
 

Sur certaines photographies, il est facile de reconnaître les 12x90 SRPI, les 20x90 SRPI et la très précise longue- vue sémaphorique 23x60. Cette dernière était souvent couplée aux 12x90 au moyen d'une fixation spécifique. Ici, le veilleur opère au sémaphore de Bénat dans le sud de la France.









Cette autre photographie prise au sémaphore de l'Ile Rousse en Corse, permet d'apprécier le confort d'utilisation de ce type de matériel pour des observations prolongées. Il est à noter que ces jumelles ont reçu un traitement optique contre les UV et les reflets.












  

Cette photographie présente les jumelles fujinon 25x150 qui équipent désormais les postes d'observation. Il subsiste encore quelques télescopes terrestres.












Dans le cap corse en 1973, le guetteur utilise la longue-vue 23x60 à bout de bras ( collection Olivier Trébaol )

Repost 0
Published by binoculaires - dans 0 degre
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 18:14

Ces jumelles ont été fabriquées dans les années 60 en ex-Allemagne de l'Ouest ( RFA ) dans les usines Zeiss de Oberkochen. Pour l'anecdote, ces instruments furent utilisées par la marine japonaise puis reversées à Taiwan avant d'être ferraillées à Singapour !!!! Les oculaires ont la même construction que les fameuses 8X60 deck mounted et 10X80 80 degrés de la seconde guerre mondiale montées dans les fabriques Zeiss de Jena ( ex-Allemagne de l'Est ). Le montage des prismes en toit fait appel aux colles contrairement aux systèmes de positionnement mécanique qui maintiennent les prismes dans des cages. Dans le dernier cas, les instruments sont moins sensibles aux chocs. Avec le temps, la colle perd de ses caractéristiques et la casse est fréquente....
Le champ de vision à 1000m approche les 150m. Ces optiques sont de qualité inférieure aux excellentes 10X60 SRPI françaises fabriquées à la même époque. Sur le dessus de l'appareil se trouvent le boitier électrique permettant d'illuminer un voltmétre. Le cable qui alimente la lampe illuminant le réticule provient de la dérivation électrique dans le boitier. Le réticule illuminé est rouge. Il est remarquable que le système d'éclairage soit strictement identique à ceux des 10X80 20 degrés Carl Zeiss Jena ( CZJ ) de la fin des années 1930. Un jeu de 4 filtres offre un excellent confort visuel. Le poids des jumelles est de presque 10 kilos ( aluminium, inox et laiton ). Le montage s'inspire des 5-10X70 45 deg plus volumineuses.

Repost 0
Published by binoculaires - dans 45 degres
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 17:17
Reticule de 12X60 de Marine ( EM 6 ) , photographie effectuée en 2006 sur le Mur de l'Atlantique, prés de Wimereux, dans un bunker de télémétrie !!




Reticule de 12X60 de l'armée de l'air 



Reticle de 12X60 de l'armèe de terre

Repost 0
Published by binoculaires - dans 60 degres
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 15:47

Comme la plupart des jumelles coudées à 90 deg, ces modèles fabriqués à Budapest se caractérisent par leur très grand confort d'utilisation. Les oculaires ont les lentilles  d'oeil d'un diamètre de presque 40mm. Le relevé de l'azimut et de l'élévation se fait grâce à des fenêtres où pièces mobiles graduées indiquent les positions. Le berceau est intégré aux jumelles.

Ces jumelles sont peu fréquentes. L'armèe allemande en a utilisé quelques modéles sur le front de l'est.

Repost 0
Published by binoculaires - dans 90 degres
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 15:36

Sur ces photos, les réticules de jumelles militaires peu fréquentes : 18X80 20 degrés zeiss
Le réticule est orientable !!!


Ici, le réticule des 10X80 90 deg gamma budapest . Ces jumelles sont d'excellente qualité par leur luminosité et la finesse du rendu des images.



Le réticule des 10X80 90 deg Goertz est identique aux 10X80 80 deg BLC ou EUG:



Repost 0
Published by binoculaires - dans binoculaires.org
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 20:20
 
 Presque 80 ans séparent ces deux photos. Fabriquées dans les années 30 à Wien en Autriche, ces jumelles non traitées ont conservé toutes leurs caractéristiques optiques. Les utiliser pour l'observation astronomique est un pur plaisir.
Repost 0
Published by binoculaires - dans 90 degres
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 20:12
Alors ??? Que penser ? Beaucoup de ressemblance ?


Repost 0
Published by binoculaires - dans 0 degre
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 14:11
Ces modèles ont les oculaires inclinés à 60 degrés. Fabriqués en aluminium et laiton, leur conception est soignée. L'optique n'est pas traitée. Le renvoi coudé de l'image s'effectue avec un prisme en toit. Un prisme rhomboïde permet d'obtenir un minimum de distance inter oculaire et de l'ajuster. Le berceau est solidaire des jumelles. Les objectifs disposent d'un tube extensible pare-soleil. La qualité est excellente. Le détail des graduations du berceau donnent un aperçu du niveau très soigné de fabrication. Ces optiques d'observation étaient utilisées dans le pacifique.
   
   
   
   
Repost 0
Published by binoculaires - dans 60 degres
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 17:42
 

 Ces jumelles sont exceptionnelles par leurs caractéristiques. Leur conception d'origine les destine uniquement à l'observation aérienne. Le montage des oculaires est à 45 degrés. Ceci est rarissime pour les jumelles portées au coup de l'utilisateur. L'écartement inter oculaire se fait grâce à la molette située en haut du corps droit. Un filetage permet de régler de façon précise la distance. Le maintien des axes parallèles est facilité par un axe coulissant dans la partie inférieure. Les deux objectfs tournent dans les boitiers des prismes car les corps des objectifs sont montés sur des charnières comme les jumelles classiques ! L'accès aux éléments optiques est aisé afin de faciliter le nettoyage. Contrairement à des nombreuses jumelles françaises de cette époque, l'alliage d'aluminium utilisé à la fabrication est de très bonne qualité.

 

Repost 0
Published by binoculaires - dans 45 degres
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 20:23
Repost 0
Published by binoculaires - dans 90 degres
commenter cet article